Au fil du temps et des techniques…

L’homme a traversé les époques, les âges, le Temps en marquant le monde de son empreinte et en laissant des vestiges de son évolution mais aussi des traces des gestes et techniques qu’il a su développer au fil du temps .

Séduit autant par la technique ancestrale du travail du cuir que par certaines pièces du patrimoine industriel et automobile, je réalise des objets en cuir à la main et fait vivre une voiture Peugeot 403 de 1958 le temps de quelques promenades sur les routes de mon département et de ceux environnants.

Je voue aussi un intérêt prononcé pour la littérature de science fiction parue au milieu des années 1950 dans la collection Fleuve Noir « Anticipation » dont je possède quelques exemplaires.

La Compagnie du Temps est un espace virtuel qui vous invite à voyager du Moyen Âge au XXème siècle en partageant les passions qui m’animent.

Bon voyage.

 

* Le 20 Juin 2013, ma maman décède. J’arrête la fabrication sur commande car je reprends son commerce et laboratoire de fabrication de produits diététiques, Les Glioaliments.

* Le 25 Octobre 2013, le blog fête ses deux ans d’existence et ses 15660 pages vues et de nombreux contacts.

Merci à vous.

Thierry.

Publicités

Serviette porte documents à bandoulière en cuir repoussé

Serviette porte documents à bandoulière et motif repoussé

Serviette porte documents à bandoulière et motif repoussé

Bonjour à toutes et à tous.

Voici une serviette porte documents faite sur demande. L’objectif était de transporter un conférencier aux dimensions imposantes, ce qui a conduit à créer ce modèle sur mesures. Le cahier des charges incluait une bandoulière démontable et un motif repoussé sur le devant selon le design original du client.

Technique du cuir

Entièrement réalisée à la main, en collet tanné végétal de 3mm d’épaisseur, ses dimensions hors tout sont de 42cm de largeur pour 37cm de hauteur et 9.5cm d’épaisseur à la base. La bandoulière réglable mesure 1.3m de long pour 3cm de largeur. Malgré ses généreuses dimensions et l’épaisseur du cuir, la serviette ne pèse que 1.8kg. Le repoussage a été entièrement effectué à la main, avec des matoirs fabriqués par mes soins et adaptés à la finesse du motif à repousser. Les teintures employées sont les mêmes que d’habitude. Le marron clair, appelé aussi « Cognac » par le fabriquant, se teinte aux soleil de reflets ambrés. La patine foncée, en réalité une teinture appliquée juste au chiffon à peine imprégné, révèle le motif mais aussi les défauts de la peau. C’est là que le cuir nous dévoile son caractère. Chaque peau est unique, véritable signature et gage d’authenticité pour l’objet. Après huilage de l’intérieur à l’huile de pied de bœuf, pas moins de 6 passages ont été nécessaires, la protection finale de la teinture se fait à l’encaustique maison à la cire d’abeille naturelle et essence de térébenthine, appliqué à la main au chiffon.

La poignée est exclusivement constituée de pièces en cuir. Une bande entièrement cousue fixe la longueur de la poignée et rejoint les deux anneaux. Une autre bande de cuir est moulée, formée et ajustée autours du premier assemblage. Puis, après séchage, elle est teintée, huilée, cirée, ajustée et cousue au point de sellier. Cet assemblage est véritablement robuste avec 4 épaisseurs de cuir, soit 1.2cm, dans sa plus forte épaisseur.

Les tranches sont arrondies et lustrées à la cire d’abeille brute avec mon brunisseur maison monté sur perceuse.

Toutes les coutures sont du point de sellier et faites à la main avec une alène ensiforme, ou losange, un fil brun foncé en lin poissé et deux aiguilles.

Les boucles, fermoirs, attaches, anneaux et rivets sont en laiton vieilli. Les extrémités des sangles de la bandoulière, ainsi que la boucle, sont renforcées par des pattes de fixations rivetées. Solidité, robustesse, durabilité sont les maitres mots de ces assemblages.

Il m’aura fallu une trentaine d’heures pour réaliser ce modèle.

Merci à Hugo pour sa confiance et je lui souhaite une longue utilisation de cette serviette.

Galerie photos

Serviette porte documents à bandoulière et motif repoussé

Serviette porte documents à bandoulière et motif repoussé

Serviette porte documents à bandoulière et motif repoussé : dos

Serviette porte documents à bandoulière et motif repoussé : dos

Détail : Attache anneau et fermoir bandoulière, languette de renfort sangle

Détail : Attache anneau et fermoir bandoulière, languette de renfort sangle

Détail de la poignée

Détail de la poignée

Détail du motif repoussé

Détail du motif repoussé

Détail d'un fermoir rabat

Détail d’un fermoir rabat

Détail attache bandoulière et rivets

Détail attache bandoulière et rivets

Détail couture point de sellier dans un angle

Détail couture point de sellier dans un angle

Contenance de la poche : un classeur et un livre de SF de 38cm de hauteur

Contenance de la poche : un classeur et un livre de SF de 38cm de hauteur

Poche ouverte et aperçu de la couverture du livre de SF (clin d'oeil)

Poche ouverte et aperçu de la couverture du livre de SF (clin d’oeil)

A l'épaule...

A l’épaule…

Voici donc cette grande et généreuse serviette présentée sous toutes les coutures…

Merci pour votre visite.

Sacoche à bandoulière et motif d’inspiration celtique « Loups »

Bonjour à toutes et à tous,

Sacoche à bandoulière et motif d'inspiration celtique "loups"

Sacoche à bandoulière et motif d’inspiration celtique « loups »

Cette sacoche à bandoulière est une déclinaison du modèle médiéval à motif celtique « Chien de chasse » qui fait partie de la panoplie de mon costume médiéval. La demande était que ce soit plus volumineux, avec une fermeture plus conventionnelle, et à bandoulière. Il s’agit d’un mélange de médiéval et de contemporain que j’ai eu beaucoup de plaisir à imaginer.

De dimension plus généreuse, avec une largeur de 20cm, une profondeur de poche de 22cm et une épaisseur de 8cm, la sacoche peut contenir un chéquier verticalement. Bien entendu, portefeuille, téléphone portable et autres objets du quotidien seront à leur aise. Je conseille de ne pas dépasser une épaisseur de poche de 8cm pour conserver une certain équilibre dans les proportions pour un objet harmonieux.

Nous avons là une sacoche originale, personnalisée et solide faite pour durer, avec les produits les plus authentiques dont je dispose.

Merci à Cilou pour sa confiance et les échanges de mails fructueux ainsi que le travail sur le motif qui ont permis d’aboutir à ce résultat.

Technique du cuir

En cuir tanné végétal de 2.5mm, cette sacoche est unique et entièrement faite main. Le motif qui a servi pour le repoussage a été proposé par la cliente. Nous avons procédé à plusieurs échanges de mails pour arriver au fruit de cette collaboration que nous pouvons voir. Le repoussage a été entièrement effectué à la main, avec des matoirs fabriqués par mes soins et adaptés à la finesse du motif à repousser. Les teintures employées sont les mêmes que d’habitude. Le marron clair, appelé aussi « Cognac » par le fabriquant, se teinte aux soleil de reflets ambrés. La patine foncée, en réalité une teinture appliquée juste au chiffon à peine imprégné, révèle le motif mais aussi les défauts de la peau. C’est là que le cuir nous dévoile son caractère. Chaque peau est unique, véritable signature et gage d’authenticité pour l’objet.

L’échancrure du rabat permet le passage de la jolie boucle bronze, montée sur une petite patte de fixation, cousue à la poche. La lanière de fermeture part du dos et par un jeu de saute mouton se glisse discrètement sous le motif, le laissant totalement apparent. Elle habille aussi le dessus du rabat et lui assure un bon maintien. La bandoulière est assemblée aux anneaux en laiton vieilli par des rivets du même matériau, au bandeau qui donne l’épaisseur de la poche. Les extrémités des sangles sont en triple épaisseur pour renforcer l’impression de solidité. Je ne remettrais pas en cause la solidité bien réelle, et une belle longévité, de cet assemblage.

La couture est faite à la main au fil de lin poissé brun. Les tranches sont finies à la cire d’abeille et lustrée au « brunisseur » en bois de ma fabrication. La protection finale est faite avec mon encaustique maison à la cire d’abeille et à l’essence de térébenthine.

Pour les médiévistes

Cette sacoche s’inspirant de mon précédent modèle plus médiéval, je me suis posé la question du retour aux sources et je dispose de quelques idées pour transposer ce modèle en sacoche médiévale. Mais je n’en dirais pas plus.

Galerie photos

Sacoche à bandoulière et motif d'inspiration celtique "loups"

Sacoche à bandoulière et motif d’inspiration celtique « loups »

Détail du motif sur le rabat

Détail du motif sur le rabat

Sacoche avec flanc de la poche

Sacoche avec flanc de la poche et boucle bandoulière

Détail de la fixation bandoulière par rivets

Détail de la fixation bandoulière par rivets et finition des tranches

Motif repoussé seul

Détail du motif repoussé à la main

Merci pour votre confiance.

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Bonjour à toutes et à tous.

Voici un nouveau carquois de hanche en cuir, pour droitier, personnalisé d’un triskel aux entrelacs d’inspiration celtique.

Lors de la fabrication, il se produit des échanges autours de divers effets obtenus, recherchés. Je remercie toutes les personnes pour leur confiance et leur aide afin de faire aboutir ce projet, au plus proche de leur souhait.

Le carquois ayant rejoint son propriétaire, un de nos voisin belge, je publie donc quelques informations et photos.

L’étude du carquois.

Je suis parti de la base du précédent carquois que j’avais dessiné tel que je l’imaginais et que je souhaitais fonctionnel tout en gardant mon propre style, m’éloignant des concepts purement historiques ou académiques pour rejoindre la « Fantasy ». Ce concept original semble finalement être apprécié et j’en suis flatté.

Le carquois mesure environ 60cm de longueur, 18 dans sa largeur et 8 dans l’épaisseur. Je ne saurais dire combien il peut contenir de flèches, et n’est pas muni de tubes pour séparer les flèches.

Il est composé d’un fourreau et deux pièces décoratives, une en tête, et l’autre en pied. Ces deux pièces par les découpes arrondies, surtout celle en pied, donnent de la rondeur au carquois et sont exemptes de tout motif pour le côté sobre et raffiné recherché.

Le baudrier est constitué de passants, d’une platine et de lanières réglables ajustées et montées sur anneau en laiton vieilli, et boucles et bronze.

Le fourreau est incliné selon un angle de 45° environ. J’ai augmenté les dimensions de la platine qui supporte les brides et ajusté ces dernières. Mais pour ce modèle, j’ai changé les rivets. Plus gros, plus visibles, ils sont aussi plus solides. A l’heure où l’on cherche à réduire la durée de vie des produits, je cherche à garantir leur longévité en choisissant des produits de qualité, dans leur facture et surtout dans leur matériaux, et de fait, robustes.

Technique du cuir.

Le cuir utilisé est du tanné végétal naturel de 2.5mm et fut travaillé sur une forme en mousse pour donner le volume et la forme du pied. Le repoussage a été réalisé sur le fourreau à partir du motif choisi par l’archer. Les pièces en tête et en pied du carquois ont été positionnées et ajustées au fourreau avant couture. Je laisse désormais une sur-épaisseur sur le pied afin de recouper plus proprement après couture pour assurer une belle finition de la tranche.

Une teinture marron clair, à l’eau, a servi de base et un marron foncé de patine à différents endroits du carquois. L’effet ainsi obtenu est unique car appliqué à la main et fonction du pouvoir d’absorption de la peau. La teinte du carquois change par la nature de la lumière à laquelle il est exposé. Ainsi avec les rayons du soleil, il arbore de chaleureux reflets rougeâtres, et la patine fait ressortir le grain de la fleur du cuir.

La couture faite main au fil de lin poissé, brun foncé, est enserrée dans une rainure. Ceci évite au fil de s’user. Les pattes de raccordement au carquois ont été cousues lors de la couture finale du fourreau. Enfin, les lanières ont été assemblées par boucles en bronze massif, et par des anneaux et rivets en laiton vieilli.

Les tranches, après découpe, ponçage et ajustage, ont été cirées à la cire d’abeille naturelle puis lissées avec un outil en bois. Le carquois a été enduit faces internes, à l’huile de pied de bœuf, et ciré faces externes avec mon encaustique maison à la cire d’abeille.

Galerie photos

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Merci à vous, et si ce carquois vous a plu, pensez à le partager avec vos amis.

Photo prise lors du tournois d’archerie de Colin Kendal du 06 Avril 2013 à Aarschot en Belgique

"Première flèche"

« Première flèche » de Philippe

Merci à Philippe pour cette photo. Je reste impressionné par la taille de l’arc.

Bravo!!

Retrouvez Philippe et ses compagnons archers de la « Compagnie du bailli ».

Bourses en cuir, cousues retournées

Bourse en cuir, cousue retournée.

J’ai longtemps envisagé de ranger mes dés de Jeu de Rôles dans une pochette ou une bourse en cuir. C’est désormais chose faite.

En cuir de chèvre de 1.2mm d’épaisseur tannage aux sels de chrome d’une jolie couleur fauve, cette bourse est déclinée en deux modèles. Le petit a un diamètre 6.5cm pour une hauteur de 10cm, le grand un diamètre de 8.5cm pour 13cm de hauteur. Cousues au fil de lin, à la main et au point de sellier, elles sont très résistantes.

Le lacet en cuir marron foncé de diamètre 2mm est bloqué par un passant en cuir tannage végétal, teinté, ciré et fini à la main, même les tranches selon les techniques que j’utilise sur les autres travaux de ce blog.

Leurs mensurations leur offrent une belle capacité. C’est donc une vingtaine de dés de JdR qui peuvent aisément entrer dans la grande bourse. Idéale pour des pions de jeu ou des pièces de monnaie de Grandeur nature. Les utilisations sont multiples.

Galerie photos:

Bourse en cuir, cousue retournée.

Bourse en cuir, cousue retournée.

Attention :  Le cuir utilisé étant épuisé pour le moment, je ne suis pas en mesure d’en réaliser de nouvelles. Mais j’espère retrouver très vite un aussi joli cuir ou d’aussi bonne qualité.

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Cerf »

Carquois d’archerie médiévale :
Motif celtique « Cerf »

Bonjour à toutes et à tous.

Voici un nouveau carquois de hanche en cuir, pour gaucher, personnalisé d’un magnifique cerf d’inspiration celtique, dessiné par la personne qui recevra cette pièce d’archerie en cadeau.

Lors de la fabrication, il se produit des échanges autours de divers effets obtenus, recherchés. Je remercie toutes les personnes pour leur confiance et leur aide afin de faire aboutir ce projet, au plus proche de leur souhait.

Le cadeau ayant été remis, je publie donc le fruit de cette collaboration, en texte et en images.

L’étude du carquois.

Je suis parti de la base du précédent carquois que j’avais dessiné tel que je l’imaginais et que je souhaitais fonctionnel tout en gardant mon propre style, s’éloignant des concepts purement historiques ou académiques pour rejoindre la « Fantasy ».

Le carquois mesure environ 60cm de longueur, 18 dans sa largeur et 8 dans l’épaisseur. Je ne saurais dire combien il peut contenir de flèches, et n’est pas muni de tubes pour séparer les flèches.

Il est composé d’un fourreau et deux pièces décoratives, une en tête, et l’autre en pied. Ces deux pièces par les découpes arrondies, surtout celle en pied, donnent de la rondeur au carquois et sont exemptes de tout motif pour le côté sobre et raffiné recherché.

Le baudrier est constitué de passants, d’une platine et de lanières réglables ajustées et montées sur anneau en laiton vieilli, et boucles et bronze.

J’ai apporté quelques modifications par rapport à la version initiale, en inclinant le fourreau d’un angle de 45° environ. J’ai augmenté les dimensions de la platine qui supporte les brides et ajusté ces dernières.

L’ensemble est plus harmonieux et plus fonctionnel.

Technique du cuir.

Le cuir utilisé est du tanné végétal naturel de 2.5mm et fut travaillé sur une forme en mousse pour donner le volume et la forme du pied. Le repoussage a été réalisé sur le fourreau à partir du motif original et unique dessiné pour l’occasion. Les pièces en tête et en pied du carquois ont été positionnées et ajustées au fourreau avant couture.

Une teinture marron clair, à l’eau, a servi de base et un marron foncé de patine à différents endroits du carquois. L’effet ainsi obtenu est unique car appliqué à la main et fonction du pouvoir d’absorption de la peau. La teinte du carquois change par la nature de la lumière à laquelle il est exposé. Ainsi avec les rayons du soleil, il arbore de chaleureux reflets rougeâtres, et la patine fait ressortir le grain de la fleur du cuir.

La couture faite main au fil de lin poissé, brun foncé, est enserrée dans une rainure. Les pattes de raccordement au carquois ont été cousues lors de la couture finale du fourreau. Enfin, les lanières ont été assemblées par boucles en bronze massif, et par des anneaux et rivets en laiton vieilli.

Les tranches, après découpe, ponçage et ajustage, ont été cirées à la cire d’abeille naturelle puis lissées avec un outil en bois. Le carquois a été enduit faces internes, à l’huile de pied de bœuf, et ciré faces externes avec mon encaustique maison à la cire d’abeille.

Galerie photos.

Carquois d’archerie médiévale :
Motif celtique « Cerf »

Carquois d’archerie médiévale :
Détail du motif celtique « Cerf »

Carquois d’archerie médiévale :
Détail de la tête du carquois.

Carquois d’archerie médiévale :
Détail du pied du carquois.

Merci pour votre confiance.

.

Porte monnaie Trapèze « Time is money »

Porte monnaie Trapèze :
« Time is money »

Bonjour,

Dans la collection « Time is money » voici le modèle femme. Loin de certains clichés, le Temps et l’Argent s’associent dans ce porte monnaie original.

Le motif représente une suite d’engrenages, ou plutôt de rouages de mécanisme de réveil, où chacun des engrenages prend sur son ou ses voisins. Une juxtaposition précise qui assure autant l’authenticité technique qu’une finesse de détail sur le cuir.

Ce motif séduira les amateurs du genre Steampunk qu’une fois de plus je chatouille timidement.

En cuir de vachette de 2.4mm tannage végétal, ce porte monnaie propose une unique poche capable de recevoir pièces et billets.

La double teinture marron claire et patine marron foncé met en valeur le motif continu généré par ce train d’engrenages. L’encaustique cire d’abeille et essence de térébenthine protège et parfume le cuir préalablement huilé. Les tranches sont brunies à la cire d’abeille et frottées par un outil en bois qui leur donnera leur arrondi.

Entièrement cousu main, le porte monnaie est fermé par un bouton pression en laiton vieilli.

Porte monnaie Trapèze :
« Time is money »

Porte monnaie Trapèze :
« Time is money »
La poche et son motif.

Porte monnaie Trapèze :
« Time is money »
Le dos et son motif.

Alors, si sur la première photo le premier engrenage en bas à gauche tourne dans le sens horaire, dans quel sens tourne le grand engrenage de droite de la deuxième photo?…

Porte monnaie triangle « Time is money »

Porte monnaie triangle « Time is money »

« Time is money » est d’une part un petit clin d’œil au dicton « Le Temps c’est de l’argent », et d’autre part une allusion au thème principal du blog.

Le Temps, l’Argent, deux grands concepts réunis dans un joli écrin de cuir, un porte monnaie.

En cuir tanné végétal naturel de 2.5mm d’épaisseur, la poche est marquée par pression de l’empreinte de vieux rouages recyclés de mécanismes de réveils. Les deux rabats portent des motifs différents.

La double teinte, fond marron clair et patine marron foncé, orne discrètement le fond des empreintes. L’ensemble du porte monnaie est teinté marron foncé.

Les tranches sont finies à la cire d’abeille frottée à l’aide d’un brunissoir en bois. D’abord huilé intérieur et extérieur, le cuir est ensuite protégé par un encaustique maison à base de cire d’abeille et d’essence de térébenthine qui lui assure un joli brillant et un parfum caractéristique.

La fermeture des rabats est faite par des boutons pression en laiton vieilli.

Porte monnaie triangle « Time is money »
une face

Porte monnaie triangle « Time is money »
puis l’autre

Ce porte monnaie est aussi ma première et toute modeste contribution au genre Steampunk qui me séduit beaucoup…