Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Bonjour à toutes et à tous.

Voici un nouveau carquois de hanche en cuir, pour droitier, personnalisé d’un triskel aux entrelacs d’inspiration celtique.

Lors de la fabrication, il se produit des échanges autours de divers effets obtenus, recherchés. Je remercie toutes les personnes pour leur confiance et leur aide afin de faire aboutir ce projet, au plus proche de leur souhait.

Le carquois ayant rejoint son propriétaire, un de nos voisin belge, je publie donc quelques informations et photos.

L’étude du carquois.

Je suis parti de la base du précédent carquois que j’avais dessiné tel que je l’imaginais et que je souhaitais fonctionnel tout en gardant mon propre style, m’éloignant des concepts purement historiques ou académiques pour rejoindre la « Fantasy ». Ce concept original semble finalement être apprécié et j’en suis flatté.

Le carquois mesure environ 60cm de longueur, 18 dans sa largeur et 8 dans l’épaisseur. Je ne saurais dire combien il peut contenir de flèches, et n’est pas muni de tubes pour séparer les flèches.

Il est composé d’un fourreau et deux pièces décoratives, une en tête, et l’autre en pied. Ces deux pièces par les découpes arrondies, surtout celle en pied, donnent de la rondeur au carquois et sont exemptes de tout motif pour le côté sobre et raffiné recherché.

Le baudrier est constitué de passants, d’une platine et de lanières réglables ajustées et montées sur anneau en laiton vieilli, et boucles et bronze.

Le fourreau est incliné selon un angle de 45° environ. J’ai augmenté les dimensions de la platine qui supporte les brides et ajusté ces dernières. Mais pour ce modèle, j’ai changé les rivets. Plus gros, plus visibles, ils sont aussi plus solides. A l’heure où l’on cherche à réduire la durée de vie des produits, je cherche à garantir leur longévité en choisissant des produits de qualité, dans leur facture et surtout dans leur matériaux, et de fait, robustes.

Technique du cuir.

Le cuir utilisé est du tanné végétal naturel de 2.5mm et fut travaillé sur une forme en mousse pour donner le volume et la forme du pied. Le repoussage a été réalisé sur le fourreau à partir du motif choisi par l’archer. Les pièces en tête et en pied du carquois ont été positionnées et ajustées au fourreau avant couture. Je laisse désormais une sur-épaisseur sur le pied afin de recouper plus proprement après couture pour assurer une belle finition de la tranche.

Une teinture marron clair, à l’eau, a servi de base et un marron foncé de patine à différents endroits du carquois. L’effet ainsi obtenu est unique car appliqué à la main et fonction du pouvoir d’absorption de la peau. La teinte du carquois change par la nature de la lumière à laquelle il est exposé. Ainsi avec les rayons du soleil, il arbore de chaleureux reflets rougeâtres, et la patine fait ressortir le grain de la fleur du cuir.

La couture faite main au fil de lin poissé, brun foncé, est enserrée dans une rainure. Ceci évite au fil de s’user. Les pattes de raccordement au carquois ont été cousues lors de la couture finale du fourreau. Enfin, les lanières ont été assemblées par boucles en bronze massif, et par des anneaux et rivets en laiton vieilli.

Les tranches, après découpe, ponçage et ajustage, ont été cirées à la cire d’abeille naturelle puis lissées avec un outil en bois. Le carquois a été enduit faces internes, à l’huile de pied de bœuf, et ciré faces externes avec mon encaustique maison à la cire d’abeille.

Galerie photos

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique "Entrelacs"

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Entrelacs »

Merci à vous, et si ce carquois vous a plu, pensez à le partager avec vos amis.

Photo prise lors du tournois d’archerie de Colin Kendal du 06 Avril 2013 à Aarschot en Belgique

"Première flèche"

« Première flèche » de Philippe

Merci à Philippe pour cette photo. Je reste impressionné par la taille de l’arc.

Bravo!!

Retrouvez Philippe et ses compagnons archers de la « Compagnie du bailli ».

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif celtique « Cerf »

Carquois d’archerie médiévale :
Motif celtique « Cerf »

Bonjour à toutes et à tous.

Voici un nouveau carquois de hanche en cuir, pour gaucher, personnalisé d’un magnifique cerf d’inspiration celtique, dessiné par la personne qui recevra cette pièce d’archerie en cadeau.

Lors de la fabrication, il se produit des échanges autours de divers effets obtenus, recherchés. Je remercie toutes les personnes pour leur confiance et leur aide afin de faire aboutir ce projet, au plus proche de leur souhait.

Le cadeau ayant été remis, je publie donc le fruit de cette collaboration, en texte et en images.

L’étude du carquois.

Je suis parti de la base du précédent carquois que j’avais dessiné tel que je l’imaginais et que je souhaitais fonctionnel tout en gardant mon propre style, s’éloignant des concepts purement historiques ou académiques pour rejoindre la « Fantasy ».

Le carquois mesure environ 60cm de longueur, 18 dans sa largeur et 8 dans l’épaisseur. Je ne saurais dire combien il peut contenir de flèches, et n’est pas muni de tubes pour séparer les flèches.

Il est composé d’un fourreau et deux pièces décoratives, une en tête, et l’autre en pied. Ces deux pièces par les découpes arrondies, surtout celle en pied, donnent de la rondeur au carquois et sont exemptes de tout motif pour le côté sobre et raffiné recherché.

Le baudrier est constitué de passants, d’une platine et de lanières réglables ajustées et montées sur anneau en laiton vieilli, et boucles et bronze.

J’ai apporté quelques modifications par rapport à la version initiale, en inclinant le fourreau d’un angle de 45° environ. J’ai augmenté les dimensions de la platine qui supporte les brides et ajusté ces dernières.

L’ensemble est plus harmonieux et plus fonctionnel.

Technique du cuir.

Le cuir utilisé est du tanné végétal naturel de 2.5mm et fut travaillé sur une forme en mousse pour donner le volume et la forme du pied. Le repoussage a été réalisé sur le fourreau à partir du motif original et unique dessiné pour l’occasion. Les pièces en tête et en pied du carquois ont été positionnées et ajustées au fourreau avant couture.

Une teinture marron clair, à l’eau, a servi de base et un marron foncé de patine à différents endroits du carquois. L’effet ainsi obtenu est unique car appliqué à la main et fonction du pouvoir d’absorption de la peau. La teinte du carquois change par la nature de la lumière à laquelle il est exposé. Ainsi avec les rayons du soleil, il arbore de chaleureux reflets rougeâtres, et la patine fait ressortir le grain de la fleur du cuir.

La couture faite main au fil de lin poissé, brun foncé, est enserrée dans une rainure. Les pattes de raccordement au carquois ont été cousues lors de la couture finale du fourreau. Enfin, les lanières ont été assemblées par boucles en bronze massif, et par des anneaux et rivets en laiton vieilli.

Les tranches, après découpe, ponçage et ajustage, ont été cirées à la cire d’abeille naturelle puis lissées avec un outil en bois. Le carquois a été enduit faces internes, à l’huile de pied de bœuf, et ciré faces externes avec mon encaustique maison à la cire d’abeille.

Galerie photos.

Carquois d’archerie médiévale :
Motif celtique « Cerf »

Carquois d’archerie médiévale :
Détail du motif celtique « Cerf »

Carquois d’archerie médiévale :
Détail de la tête du carquois.

Carquois d’archerie médiévale :
Détail du pied du carquois.

Merci pour votre confiance.

.

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif d’inspiration celtique

Carquois d'archerie médiévale avec motif d'inspiration celtique

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique

Bonjour à toutes et à tous.

J’ai été sollicité pour réaliser ce carquois de hanche en cuir destinée à être offert en cadeau à une archère passionnée de fauconnerie. Il s’agit donc d’une pièce sur mesure, unique, et personnalisée par une magnifique buse entrelacée d’inspiration celtique, composée pour l’occasion par un ami de la cliente.

Je suis très heureux d’avoir contenté autant de personnes que je remercie toutes pour leur confiance et leur aide.

Le cadeau ayant été remis, je publie donc le fruit de cette collaboration, en texte et en images.

Tout d’abord, l’étude du carquois.

N’en ayant jamais réalisé… ni vu… ni touché… Ce fut donc une première! M’étant documenté sur ce qui se faisait en la matière, j’ai pu dessiner un carquois tel que je l’imaginais et que je souhaitais fonctionnel tout en gardant mon propre style, s’éloignant des concepts purement historiques ou académiques pour rejoindre la « fantasy ».

Le carquois mesure environ 60cm de longueur, 18 dans sa largeur et 8 dans l’épaisseur. Je ne saurais dire combien il peut contenir de flèches, et n’est pas muni de tubes pour séparer les flèches.

Il est composé d’une poche principale et deux pièces décoratives, une en tête, et l’autre en pied. Ces deux pièces par les découpes arrondies, surtout celle en pied, donnent de la rondeur au carquois et sont exemptes de tout motif pour le côté sobre et raffiné recherché.

Le baudrier est constitué de passants, d’une platine et de lanières réglables ajustées et montées sur anneau, dé et boucles en laiton et bronze. Le projet fut accepté et démarré, non sans appréhension.

Un peu de technique.

La réalisation assez complexe nécessita de nombreuses opérations de patronage et de réflexion avant le travail du cuir.

Le cuir utilisé est du tanné végétal naturel de 2.5mm et fut travaillé sur une forme en mousse pour donner le volume et la forme du pied. Le repoussage a été réalisé à partir du motif original et unique dessiné pour l’occasion par un ami de la cliente. Les pièces en tête et en pied du carquois ont été positionnées et ajustées, avec parfois une petite réserve de matière, à la poche principale avant couture.

Une teinture marron clair, à l’eau, a servi de fond et un marron foncé de patine à différents endroits du carquois. L’effet ainsi obtenu est unique car appliqué à la main et fonction du pouvoir d’absorption de la peau. La teinte du carquois change par la nature de la lumière à laquelle il est exposé. Ainsi avec les rayons du soleil, il arbore de chaleureux reflets rougeâtres, et la patine fait ressortir le grain de la fleur du cuir.

La couture faite main au fil de lin poissé, brun foncé, est enserrée dans une rainure. Les pattes de raccordement au carquois ont été cousues lors de la couture finale de la poche. Enfin, les lanières ont été assemblées par boucles en bronze massif, et par des anneaux, dés et rivets en laiton vieilli.

Les tranches, après découpe, ponçage et ajustage, ont été lissées avec un outil en bois et cirées à la cire d’abeille naturelle. Le carquois a été enduit faces internes, à l’huile de pied de bœuf, et ciré faces externes avec mon encaustique maison à la cire d’abeille.

Le Temps!

Ce projet m’a pris environ 50 heures de travail étalées sur 6 semaines, incluant toutes les phases de fabrication. Il faut ajouter une dizaine de jours en plus pour le design.

Mais ce qu’il faut retenir, au delà du temps passé à travailler la matière, c’est que nous sommes sur un projet sur mesure, avec formes, teintes, couleurs et motif personnalisé…

Le plus important fut le temps d’échange cordial et fructueux avec la cliente, d’abord pour affiner le design jusqu’à validation, puis à chaque moment important de la fabrication quand un choix s’avérait nécessaire. Usant de mails et photos pour suivre (vivre) son évolution étape par étape, ce formidable projet n’aurait pu aboutir sans cet effort consenti par la cliente elle-même à qui j’adresse un grand merci!

Galerie photos.

Carquois d'archerie médiévale avec motif d'inspiration celtique

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détail du motif « Buse ». Félicitations au dessinateur.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : tête du carquois

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : pied du carquois, dont la tranche a été recoupée et ajustée après couture, poncée, abat carrée et enfin lissée à la cire d’abeille brute.
On peut observer les plis du cuir qui donnent une authentique unicité à chaque pièce.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détails du baudrier et du montage des anneaux.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détail d’une boucle à lobes en bronze massif et des passants en cuir.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : tête et motif repoussé.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : Couture de la tête (notez le grain du cuir)

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détail du pied avec une lettrine pour signature (toujours le grain du cuir qui ressort magnifiquement grâce notamment à la double teinture).

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter beaucoup de plaisir à porter cette pièce, tout autant que j’en ai eu à la réaliser.

Les effets de couleurs, de grain et autres aspects du cuir sont totalement dépendants de la matière. Le rendu final est quasiment imprévisible, et heureusement, presque toujours une agréable surprise. Mais ça, on ne le sait qu’à la fin…

Souhaiter obtenir exactement cet effet reste un vœux que je m’efforcerais d’exhausser, mais je ne garantis pas le reproduire avec exactitude.

Le carquois en situation

Dame Blanche, arc en main, carquois à la ceinture.

Dame Blanche, carquois à la ceinture.

Merci à Dame Blanche de m’avoir autoriser à publier ces photos.

Crédits photos : La Compagnie Franche du Forez

Que vous puissiez porter longtemps ce carquois.

Au fil du temps et des techniques…

L’homme a traversé les époques, les âges, le Temps en marquant le monde de son empreinte et en laissant des vestiges de son évolution mais aussi des traces des gestes et techniques qu’il a su développer au fil du temps .

Séduit autant par la technique ancestrale du travail du cuir que par certaines pièces du patrimoine industriel et automobile, je réalise des objets en cuir à la main et fait vivre une voiture Peugeot 403 de 1958 le temps de quelques promenades sur les routes de mon département et de ceux environnants.

Je voue aussi un intérêt prononcé pour la littérature de science fiction parue au milieu des années 1950 dans la collection Fleuve Noir « Anticipation » dont je possède quelques exemplaires.

La Compagnie du Temps est un espace virtuel qui vous invite à voyager du Moyen Âge au XXème siècle en partageant les passions qui m’animent.

Bon voyage.

 

* Le 20 Juin 2013, ma maman décède. J’arrête la fabrication sur commande car je reprends son commerce et laboratoire de fabrication de produits diététiques, Les Glioaliments.

* Le 25 Octobre 2013, le blog fête ses deux ans d’existence et ses 15660 pages vues et de nombreux contacts.

Merci à vous.

Thierry.