Sacoche à bandoulière et motif d’inspiration celtique « Loups »

Bonjour à toutes et à tous,

Sacoche à bandoulière et motif d'inspiration celtique "loups"

Sacoche à bandoulière et motif d’inspiration celtique « loups »

Cette sacoche à bandoulière est une déclinaison du modèle médiéval à motif celtique « Chien de chasse » qui fait partie de la panoplie de mon costume médiéval. La demande était que ce soit plus volumineux, avec une fermeture plus conventionnelle, et à bandoulière. Il s’agit d’un mélange de médiéval et de contemporain que j’ai eu beaucoup de plaisir à imaginer.

De dimension plus généreuse, avec une largeur de 20cm, une profondeur de poche de 22cm et une épaisseur de 8cm, la sacoche peut contenir un chéquier verticalement. Bien entendu, portefeuille, téléphone portable et autres objets du quotidien seront à leur aise. Je conseille de ne pas dépasser une épaisseur de poche de 8cm pour conserver une certain équilibre dans les proportions pour un objet harmonieux.

Nous avons là une sacoche originale, personnalisée et solide faite pour durer, avec les produits les plus authentiques dont je dispose.

Merci à Cilou pour sa confiance et les échanges de mails fructueux ainsi que le travail sur le motif qui ont permis d’aboutir à ce résultat.

Technique du cuir

En cuir tanné végétal de 2.5mm, cette sacoche est unique et entièrement faite main. Le motif qui a servi pour le repoussage a été proposé par la cliente. Nous avons procédé à plusieurs échanges de mails pour arriver au fruit de cette collaboration que nous pouvons voir. Le repoussage a été entièrement effectué à la main, avec des matoirs fabriqués par mes soins et adaptés à la finesse du motif à repousser. Les teintures employées sont les mêmes que d’habitude. Le marron clair, appelé aussi « Cognac » par le fabriquant, se teinte aux soleil de reflets ambrés. La patine foncée, en réalité une teinture appliquée juste au chiffon à peine imprégné, révèle le motif mais aussi les défauts de la peau. C’est là que le cuir nous dévoile son caractère. Chaque peau est unique, véritable signature et gage d’authenticité pour l’objet.

L’échancrure du rabat permet le passage de la jolie boucle bronze, montée sur une petite patte de fixation, cousue à la poche. La lanière de fermeture part du dos et par un jeu de saute mouton se glisse discrètement sous le motif, le laissant totalement apparent. Elle habille aussi le dessus du rabat et lui assure un bon maintien. La bandoulière est assemblée aux anneaux en laiton vieilli par des rivets du même matériau, au bandeau qui donne l’épaisseur de la poche. Les extrémités des sangles sont en triple épaisseur pour renforcer l’impression de solidité. Je ne remettrais pas en cause la solidité bien réelle, et une belle longévité, de cet assemblage.

La couture est faite à la main au fil de lin poissé brun. Les tranches sont finies à la cire d’abeille et lustrée au « brunisseur » en bois de ma fabrication. La protection finale est faite avec mon encaustique maison à la cire d’abeille et à l’essence de térébenthine.

Pour les médiévistes

Cette sacoche s’inspirant de mon précédent modèle plus médiéval, je me suis posé la question du retour aux sources et je dispose de quelques idées pour transposer ce modèle en sacoche médiévale. Mais je n’en dirais pas plus.

Galerie photos

Sacoche à bandoulière et motif d'inspiration celtique "loups"

Sacoche à bandoulière et motif d’inspiration celtique « loups »

Détail du motif sur le rabat

Détail du motif sur le rabat

Sacoche avec flanc de la poche

Sacoche avec flanc de la poche et boucle bandoulière

Détail de la fixation bandoulière par rivets

Détail de la fixation bandoulière par rivets et finition des tranches

Motif repoussé seul

Détail du motif repoussé à la main

Merci pour votre confiance.

Ceinture médiévale avec motif repoussé

Ceinture avec motif repoussé

Ceinture médiévale avec motif repoussé

Voici une nouvelle ceinture à porter lors d’un Grandeur Nature ou d’une fête médiévale.

En cuir tanné végétal naturel de 2.5mm, souple, cette ceinture de 35mm de large arbore une longueur généreuse de 160cm! 1 mètre et 60 cm d’une seule lanière!

La boucle en laiton vieilli est cousue à la main au fil de lin poissé à la ceinture et ne possède pas de passant. La ceinture se porte « nouée », à la médiévale.

Le motif ornemental décore toute la ceinture et a été réalisé à la main avec divers matoirs. Il est encadré par deux ronds au motif celtique obtenu par un matoir unique.

La teinture brun rouge est protégée par de l’huile de pied  de bœuf, face interne , et par de la cire d’abeille, face extérieure. Les tranches ont été lissées à la cire d’abeille.

Ceinture médiévale avec motif repoussé

Ceinture médiévale avec motif repoussé :
détail du motif

Taille 38-42, vendue.

Prix indicatif: 35€ Frais de port inclus.

Carquois de hanche, archerie médiévale et motif d’inspiration celtique

Carquois d'archerie médiévale avec motif d'inspiration celtique

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique

Bonjour à toutes et à tous.

J’ai été sollicité pour réaliser ce carquois de hanche en cuir destinée à être offert en cadeau à une archère passionnée de fauconnerie. Il s’agit donc d’une pièce sur mesure, unique, et personnalisée par une magnifique buse entrelacée d’inspiration celtique, composée pour l’occasion par un ami de la cliente.

Je suis très heureux d’avoir contenté autant de personnes que je remercie toutes pour leur confiance et leur aide.

Le cadeau ayant été remis, je publie donc le fruit de cette collaboration, en texte et en images.

Tout d’abord, l’étude du carquois.

N’en ayant jamais réalisé… ni vu… ni touché… Ce fut donc une première! M’étant documenté sur ce qui se faisait en la matière, j’ai pu dessiner un carquois tel que je l’imaginais et que je souhaitais fonctionnel tout en gardant mon propre style, s’éloignant des concepts purement historiques ou académiques pour rejoindre la « fantasy ».

Le carquois mesure environ 60cm de longueur, 18 dans sa largeur et 8 dans l’épaisseur. Je ne saurais dire combien il peut contenir de flèches, et n’est pas muni de tubes pour séparer les flèches.

Il est composé d’une poche principale et deux pièces décoratives, une en tête, et l’autre en pied. Ces deux pièces par les découpes arrondies, surtout celle en pied, donnent de la rondeur au carquois et sont exemptes de tout motif pour le côté sobre et raffiné recherché.

Le baudrier est constitué de passants, d’une platine et de lanières réglables ajustées et montées sur anneau, dé et boucles en laiton et bronze. Le projet fut accepté et démarré, non sans appréhension.

Un peu de technique.

La réalisation assez complexe nécessita de nombreuses opérations de patronage et de réflexion avant le travail du cuir.

Le cuir utilisé est du tanné végétal naturel de 2.5mm et fut travaillé sur une forme en mousse pour donner le volume et la forme du pied. Le repoussage a été réalisé à partir du motif original et unique dessiné pour l’occasion par un ami de la cliente. Les pièces en tête et en pied du carquois ont été positionnées et ajustées, avec parfois une petite réserve de matière, à la poche principale avant couture.

Une teinture marron clair, à l’eau, a servi de fond et un marron foncé de patine à différents endroits du carquois. L’effet ainsi obtenu est unique car appliqué à la main et fonction du pouvoir d’absorption de la peau. La teinte du carquois change par la nature de la lumière à laquelle il est exposé. Ainsi avec les rayons du soleil, il arbore de chaleureux reflets rougeâtres, et la patine fait ressortir le grain de la fleur du cuir.

La couture faite main au fil de lin poissé, brun foncé, est enserrée dans une rainure. Les pattes de raccordement au carquois ont été cousues lors de la couture finale de la poche. Enfin, les lanières ont été assemblées par boucles en bronze massif, et par des anneaux, dés et rivets en laiton vieilli.

Les tranches, après découpe, ponçage et ajustage, ont été lissées avec un outil en bois et cirées à la cire d’abeille naturelle. Le carquois a été enduit faces internes, à l’huile de pied de bœuf, et ciré faces externes avec mon encaustique maison à la cire d’abeille.

Le Temps!

Ce projet m’a pris environ 50 heures de travail étalées sur 6 semaines, incluant toutes les phases de fabrication. Il faut ajouter une dizaine de jours en plus pour le design.

Mais ce qu’il faut retenir, au delà du temps passé à travailler la matière, c’est que nous sommes sur un projet sur mesure, avec formes, teintes, couleurs et motif personnalisé…

Le plus important fut le temps d’échange cordial et fructueux avec la cliente, d’abord pour affiner le design jusqu’à validation, puis à chaque moment important de la fabrication quand un choix s’avérait nécessaire. Usant de mails et photos pour suivre (vivre) son évolution étape par étape, ce formidable projet n’aurait pu aboutir sans cet effort consenti par la cliente elle-même à qui j’adresse un grand merci!

Galerie photos.

Carquois d'archerie médiévale avec motif d'inspiration celtique

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détail du motif « Buse ». Félicitations au dessinateur.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : tête du carquois

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : pied du carquois, dont la tranche a été recoupée et ajustée après couture, poncée, abat carrée et enfin lissée à la cire d’abeille brute.
On peut observer les plis du cuir qui donnent une authentique unicité à chaque pièce.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détails du baudrier et du montage des anneaux.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détail d’une boucle à lobes en bronze massif et des passants en cuir.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : tête et motif repoussé.

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : Couture de la tête (notez le grain du cuir)

Carquois d’archerie médiévale avec motif d’inspiration celtique : détail du pied avec une lettrine pour signature (toujours le grain du cuir qui ressort magnifiquement grâce notamment à la double teinture).

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter beaucoup de plaisir à porter cette pièce, tout autant que j’en ai eu à la réaliser.

Les effets de couleurs, de grain et autres aspects du cuir sont totalement dépendants de la matière. Le rendu final est quasiment imprévisible, et heureusement, presque toujours une agréable surprise. Mais ça, on ne le sait qu’à la fin…

Souhaiter obtenir exactement cet effet reste un vœux que je m’efforcerais d’exhausser, mais je ne garantis pas le reproduire avec exactitude.

Le carquois en situation

Dame Blanche, arc en main, carquois à la ceinture.

Dame Blanche, carquois à la ceinture.

Merci à Dame Blanche de m’avoir autoriser à publier ces photos.

Crédits photos : La Compagnie Franche du Forez

Que vous puissiez porter longtemps ce carquois.

Ceinture de GN « Vampires : Clan Brujah » avec repoussage et laçage

Ceinture Vampire : Clan Brujah

Un ami de passage à la maison me demanda de lui présenter mon activité. Rôliste et GéNiste, il me demanda de lui confectionner une ceinture de type médiéval avec le symbole du clan Brujah du jeu de rôle « vampires ».

Pour une création originale, je lui proposais de la réaliser en cinq parties, reliées entre elles par des anneaux en laiton vieilli.

La ceinture est donc composée, pour les trois parties principales, d’une lanière avec boucle, d’une autre avec les trous et le symbole repoussé et de la partie arrière. Deux petites lanières avec un laçage décoratif assemblent les parties entre elles et se positionnent sur les flancs, à hauteur de la taille. Toutes ces lanières sont en cuir tanné végétal de 3.5mm, d’une largeur de 35mm pour une longueur totale de 197cm, boucle incluse.

La principale difficulté a été de calculer les dimensions pour un assemblage à la bonne taille de manière à ce que la boucle soit centrée sur l’abdomen.

La teinture souhaitée marron foncé a été appliquée, et chaque lanière a été nourrie et assouplie à l’huile de pied de bœuf. Les tranches ont été traitées à la cire d’abeille et ensuite lissées avec un « brunissoir » en bois de fabrication maison. J’ai appliqué mon encaustique maison à la cire d’abeille et essence de térébenthine (essence obtenue à partir de la distillation de la résine de sapin) pour la protection finale.

La boucle et les anneaux en laiton vieilli ont été cousus aux lanières de la ceintures, à la main, au point de Sellier (un fil, deux aiguilles) avec un fil de lin poissé marron foncé.

Cette réalisation, depuis l’étude des dimensions jusqu’à la couture finale, m’a prise environ 18 heures.

Je vous laisse parcourir la galerie photos ci-dessous.

Ceinture Vampire : Clan Brujah

Ceinture Vampire : Clan Brujah : Détail lanières latérales, laçage et repoussage

Ceinture Vampire : Clan Brujah : détail boucle et symbole repoussé

..

Besace rustique en cuir nubuck

Besace rustique nubuck

Tel un Bourgeois Bohème, j’aime porter une besace, sacoche ou musette, originale et emprunte d’authenticité. J’ai donc réalisé ce modèle rustique d’une praticité déconcertante et d’un excellent confort, totalement en cuir, sans la moindre pièce métallique. Le toucher du nubuck est très agréable. Je  l’utilise désormais tous les jours, et j’adore ça.

Cette besace, musette ou encore sacoche (sac?) en robuste cuir nubuck de vachette de 2.5mm d’épaisseur d’une couleur beige sable arbore de sérieuses dimensions intérieures. Haute de25cm en moyenne, large de 31cm et épaisse de 8 cm, elle permet de transporter des livres et cahiers de format A4. Elle est entièrement cousue main au fil de lin poissé de 0.9mm, selon la technique du « cousu retourné » où l’on coud à l’envers et ensuite on retourne le sac comme une chaussette.

Le rabat est « brut de peau » dans le sens où il n’y a pas d’attache, d’une part, et d’autre part la coupe du rabat est celle laissée par le dépeceur. Ce détail peut paraitre sordide, mais il assure une unicité de la pièce. Ajoutez à cela la cicatrice et vous avez une pièce authentique et unique, gage de mes valeurs.

Composée de deux lanières cousues sur le soufflet et assemblées à l’épaule par un joli laçage croisé, la large sangle de 4cm maintient parfaitement et confortablement la besace sur l’épaule en bandoulière ou croisée sur le torse. Le lacet tiré de la même peau passe dans un réseau de trous assurant solidité et possibilité de réglage de +/- 2cm. D’une longueur généreuse, elle permet à la besace de reposer sans gêne sur la hanche.

Sa couleur, ses formes et dimensions, sans boucle ni fermoir, le poids du rabat suffit à lui seul, entièrement cousue main et sa sangle originale en font une pièce idéale pour l’urbain, le G-Niste voire le médiéviste pas trop pointilleux sur le côté historique car il y a bien sûr, mon petit coup de patte personnel à cette création.

Il est tout à fait possible d’adapter les dimensions un peu plus larges si l’on veut transporter de gros livres et cahiers.

Cette besace m’aura pris 15heures de travail.

Je vous laisse parcourir la série de photos. Merci à mon laurier sauce de m’avoir prêté ses branches.

Besace rustique nubuk

Besace rustique nubuk : Rabat

Besace rustique nubuk : Soufflet et sangle

Besace rustique nubuk : Dos

Besace rustique nubuk : Intérieur

Besace rustique nubuk : Sangle

Robuste elle l’est! Une telle besace est vraiment faite pour durer… durer…

Séduit?

Bracelet de force

Bracelet de force

Le travail du cuir passe très souvent par l’élaboration de bracelets. Quoi de mieux qu’un bracelet de force?

Réalisé en cuir tanné végétal de 2.5mm, d’une largeur de 7cm, il est constitué d’une pièce principale qui inclut les lanières de serrage. Les boucles en acier nickelé sont montées sur des petites sangles rivetées. L’intérêt de ce montage est qu’il laisse une large place pour les motifs repoussés ou frappés avec matoirs. Le modèle floral ci-dessous à été créé pour une amie qui avait choisi parmi mes matoirs.

La teinture brun rouge donne une couleur chaude à ce bracelet. Le laçage, en solide cuir de 3mm de large, ornemente bien le tour du bracelet.

La finition à la cire d’abeille protège le bracelet des intempéries.

Personnellement je porte le prototype tous les jours depuis Mars 2010. Porter ses créations est toujours un plaisir et cela permet de juger de la qualité et solidité de l’objet. Raide au début, le cuir s’assouplit rapidement et trouve sa forme autours du poignet. J’ai juste resserré d’un cran afin de raffermir le maintien comme il faut.

Ce bracelet a vocation décorative, comme un bijou, mais n’a pas les véritables fonctions de force d’un bracelet du même nom dont il est fortement inspiré.

Bracelet de force: détail motif floral

Bracelet de force: détail boucles et fermeture

Il est possible de changer les boucles nickelées par d’autres en laiton vieilli.

Bracelet simple à lacet, motif celtique

Bracelet à lacet

Porter à son poignet un bijou est un petit plaisir, et pour cette raison j’ai imaginé ce bracelet d’une largeur de 50mm au niveau du centre et d’une longueur correspondante à un tour de poignet de 16cm, soit, pour vous mesdemoiselles ou vous mesdames.

Ce bracelet fermé par un lacet plat se porte comme un bijou simple, décoratif et habillera votre poignet. Le motif celtique et la personnalisation « Empreinte de loup » sont frappés au matoir sur du cuir tanné végétal de 2.5mm. Le duo de teinture fauve et ocre brun renforce les rayons autours du motif et fait rejaillir les empreintes. Une protection à la cire d’abeille imperméabilise la fleur du cuir, alors qu’une fine pellicule d’huile nourrit l’intérieur pour une bonne souplesse du bracelet.

Le lacet plat passe dans un bouton ovale de cuir dont les trous serrent légèrement le cuir pour assurer son maintien et ainsi la fermeture du bracelet. J’ai évité la boucle acier nickelé trop rutilante pour garder un aspect authentique. Les deux brins pendent librement ou peuvent être noués afin de limiter leur balancement.

Bracelet à lacet: détail motif celtique

Bracelet à lacet : détail motif patte de loup et lacet

La personne à qui il a été destiné l’a beaucoup apprécié.

Une version masculine peut être réalisée aussi, avec une boucle à rouleau et une lanière de fermeture.

La dimension nécessaire à sa fabrication est le tour de poignet. Je retire 1 à 1.5cm de cette longueur pour éviter le chevauchement des deux extrémités du bracelet.

A bientôt.

Sacoche médiévale motif celtique « Chien de chasse »

Sacoche médiévale motif celtique

Il manquait à ma panoplie médiévale fantaisie/celtique une sacoche.

J’ai donc comblé cette lacune en réalisant en cuir tanné végétal naturel de 2.5mm d’épaisseur cette sacoche ronde d’une hauteur de 18cm, d’une largeur de 16cm et d’une épaisseur de 5cm.  Elle est suffisamment large et profonde pour y ranger de nombreux objets.

j’ai repoussé au stylet, à la cuillère, et aux matoirs ce motif celtique représentant un chien de chasse.

L’assemblage au fil de lin poissé est obtenu par une couture à deux aiguilles, à la main, en positionnant la bande de la poche, en contre perçant le cuir à l’alène et en cousant en place, point par point. Un trou, un point, un trou, un point, etc… Ceci permet de positionner avec un bonne précision les pièces les unes par rapport aux autres.

Un liseret de rainette parcourt le bord des pièces, d’abord pour y insérer et ainsi protéger la couture, ensuite pour l’esthétique.

La teinture est obtenue par l’application successive d’une teinte claire couleur fauve en premier sur toutes les surfaces, intérieures incluses, et dans les creux, puis d’une teinte brun rouge plus foncée appliquée au chiffon qui met le motif et autres détails en relief. Un encaustique maison de protection à base de cire d’abeille est appliqué sur l’ensemble des pièces avant couture, puis lustré après.

L’ensemble se porte à la ceinture grâce à un large passant. Le rabat se ferme par un fermoir en bois taillé à la main. Un lacet (non représenté) empêche la perte du fermoir en bois.

Cette réalisation m’a pris une dizaine d’heures.

Sacoche médiévale motif celtique

Sacoche médiévale : détail forme, couture et fermeture

Sacoche médiévale : détail du motif celtique "Chien de chasse", et fermoir bois

J’espère que ce modèle vous plait autant que j’ai pris plaisir à le voir prendre forme sous mes doigts. J’ai hâte de le porter lors d’une prochaine fête.

Ceinture motifs celtique et écailles

Ceinture motif celtique

Une des pièces de la panoplie médiévale fantastique de mon costume est cette ceinture.

Réalisée en cuir tanné végétal lourd de 4mm d’épaisseur, elle est longue de 135cm boucle incluse pour 35mm de largeur. La boucle laiton patiné est montée par 4 rivets laiton antique. Elle est ornementée sur toute sa longueur de succession de zones repoussées et martelées d’un motif « pied de mulet », traduction littérale de « mule-foot » en anglais, qui donne un effet d’écailles. Ces zones sont séparées d’un motif celtique circulaire qui alterne bien avec les zones plus géométriques.

La double teinture fauve et brun rouge déjà expérimentée sur mes canons d’avant bras met bien en relief les motifs et textures donnés à cette ceinture. L’ensemble est protégé par l’application de cire d’abeille.

La large boucle en laiton vieilli est montée rivetée sur la ceinture. Elle donne une rondeur à cette solide ceinture.

Je suis plutôt fier de cette ceinture qui j’espère vous séduira aussi.

Ceinture motif celtique : détail motifs celtiques et zone d'écailles

Ceinture motif celtique : détail boucle laiton vieilli

La mesure d’une ceinture se fait de puis la pointe de l’ardillon, jusqu’au trou moyen auquel la ceinture est serrée autours de la taille.

La longueur totale n’excèdera pas 145cm pour une raison simple. Par expérience, j’ai pu vérifier qu’il était assez difficile de concilier en même temps diverses caractéristiques de la peau, telles, la longueur, l’épaisseur, la raideur et la qualité de celle-ci. Un mauvais choix de peau et c’est un gaspillage sans nom. On m’a apprit à ne pas gaspiller.

Canon d’avant bras motif celtique

Canon d'avant bras motif croix celtique

Dans le cadre d’un costume médiéval non historique, j’ai réalisé cette paire de canons d’avant bras et les ai porté lors d’une fête médiévale.

Ensemble unique, adapté à la morphologie du porteur, cette paire de canons d’avant bras a été entièrement réalisée à la main et a nécessité une douzaine d’heures de fabrication. Ils font partie d’une panoplie composée d’une ceinture, d’une bourse et d’un porte corne à boire.

Le cuir utilisé est un tanné végétal de 2.5mm d’épaisseur.

Le motif d’inspiration celtique a été entièrement tracé et repoussé à la main.

La double teinte a été obtenue par application d’une teinture fauve sur toute la pièce, puis d’une teinture brun rouge frottée en surface. Les canons d’avant bras sont teintés intérieur et extérieur.

Une finition à la cire d’abeille a été appliquée sur les tranches, et une protection acrylique sur l’ensemble de la pièce côté fleur.

Le lacet en chèvre tanné métallique a été taillé au coupe lacet et passe dans des œillets laiton antique.

Canon d'avant bras motif croix celtique

Dimensions:

Longueur 20 cm / Largeur au bras 23 cm / Largeur au poignet 16 cm

Lors de la prise de mesures nécessaires à l’ajustement des canons à la morphologie du porteur, tenez aussi compte des vêtements qui pourraient créer des sur-épaisseurs entre le bras et le canon.

Au fil du temps et des techniques…

L’homme a traversé les époques, les âges, le Temps en marquant le monde de son empreinte et en laissant des vestiges de son évolution mais aussi des traces des gestes et techniques qu’il a su développer au fil du temps .

Séduit autant par la technique ancestrale du travail du cuir que par certaines pièces du patrimoine industriel et automobile, je réalise des objets en cuir à la main et fait vivre une voiture Peugeot 403 de 1958 le temps de quelques promenades sur les routes de mon département et de ceux environnants.

Je voue aussi un intérêt prononcé pour la littérature de science fiction parue au milieu des années 1950 dans la collection Fleuve Noir « Anticipation » dont je possède quelques exemplaires.

La Compagnie du Temps est un espace virtuel qui vous invite à voyager du Moyen Âge au XXème siècle en partageant les passions qui m’animent.

Bon voyage.

 

* Le 20 Juin 2013, ma maman décède. J’arrête la fabrication sur commande car je reprends son commerce et laboratoire de fabrication de produits diététiques, Les Glioaliments.

* Le 25 Octobre 2013, le blog fête ses deux ans d’existence et ses 15660 pages vues et de nombreux contacts.

Merci à vous.

Thierry.